• le 41è R.I reconstitué en 1944 à Coëtquidan - Prise de commandement.

    le 41è Régiment d'infanterie reconstitué en 1944 à Coëtquidan.

    Le 18 août 1944, le gouvernement provisoire de la République Française installé à Alger, décide la création de la 19ème DI avec les unités FFI de Bretagne.

    Il s'agit de la première grande unité réformée sur le territoire métropolitain. Outre le 41ème Régiment d'Infanterie, les unités formeront les 71ème, 118ème RI, le 10ème et un groupe du 35ème RA et le 19ème Dragons. Le général Borgnis-Desbordes est désigné pour en prendre le commandement.
    Le 23 octobre , le lieutenant-colonel Duranthon, qui arrive d'Afrique du Nord, prend le commandement du
    41ème Régiment d'Infanterie qui reste à constituer. Le Régiment est formé en novembre 1944, au camp de Coëtquidan, sur la base de trois bataillons dont l'origine est la suivante:

    Le premier bataillon est constitué à partir d'éléments d'Ille-et-Vilaine. Il s'agit du bataillon
    Frémon t, des compagnies Jubin ( voir historique de la 12è Cie ) et Robert (FTP) et de deux compagnies du bataillon Meunier.

    Le deuxième l'est avec des éléments du Morbihan, les bataillons Caro, Morin et Doré (FTP). Le
    bataillon Caro est célèbre pour avoir combattu à Saint-Marcel.

    Le troisième bataillon est créé avec des éléments du Morbihan également, les bataillons le Vigouroux
    (Armée Secrète) et Carriou (FTP).

    Le 41ème Régiment d 'Infanterie devient une réalité le 15 novembre 1944, quand le premier bataillon
    est mis sur pied. Le 20 novembre, les bataillons Caro et le Vigouroux sont désignés pour former les
    deuxième et troisième bataillons du Régiment. A la même époque, ils sont engagés sur le front de la
    Vilaine, et ils viendront se former à Coëtquidan respectivement les 26 décembre 1944 et 25 janvier 1945.

    Le 19 novembre, le capitaine Verdier et deux sous-officiers s'en vont à Brive chercher le drapeau
    du 41ème Régiment d'Infanterie de l'armée d'armistice. Ils sont de retour le 2 décembre. Le 28,
    l'État-major du régiment s'installe à Coëtquidan . . . 

    Prise de commandement.

    Ordre du Régiment n°1 (Officiers, Sous-Officiers, Caporaux et Soldats)

    Le 41ème R.I est reconstitué. C'est avec enthousiasme et fierté que j'en prend le commandement.

    Vieux régiment au passé légendaire, il fut fondé il y a plus de trois cents ans par Louis XIII, et fut successivement appelé autrefois " Mazarin Français " et " Régiment de la Reine "

    Au cours d'une des plus glorieuses carrières qui soit, le 41ème Régiment d'infanterie s'illustra sur tout les champs de bataille, ou il fut engagé.

    Que ce soit sous Richelieu ou Condé, pendant la guerre de trente ans, ou pendant la guerre de la Fronde, que ce soit sous Louis XIV, dans les nombreuses guerres qu'il entreprit en Hollande, dans les Flandres, en Alsace, en Italie, que ce soit sous Louis XV en Espagne, en Bohême, en Allemagne, au Canada, que ce soit sous la révolution, à l'armée du Rhin, à l'armée d'Italie, ou il inscrit au compte du régiment une superbe page de gloire au siège de Gênes en 1800, que ce soit en 1832 au siège d'Anvers, en Algérie ou il prend part à la victoire d'Isly sur Abd-el-Kader, que ce soit à Magenta et à Solférino, lors de la campagne d'Italie en 1859, que ce soit en 1870 et 1871, en 1914 - 1918, en Artois, dans les monts de Champagne, à Verdun, à la Marne, que ce soit enfin en 1939 - 1940 sur la Sarre et sur l'Oise, partout et toujours, le 41ème, vaillant et sans peur a généreusement versé son sang pour " ces vieilles idées adorables d'honneur et de patrie ".

    Maintenu dans l'armée d'Armistice, voici qu'aujourd'hui à l'avant-garde de l'Armée Nouvelle, il renaît, sorti du maquis Breton et fils de ces admirables Forces Françaises de l'Intérieur, qui surent montrer au monde ce que peut un peuple qui ne veut pas accepter la loi de l'oppresseur.

    Soyez fiers d'appartenir à un aussi beau régiment.

    Mais noblesse oblige.

    Héritiers d'un lourd et prestigieux passé de gloire, nous devons mettre tout notre coeur à mériter la confiance de la Nation et à être dignes des anciens qui nous ont précédés.

    Je sais que je peux compter sur vous.

    Venus de la résistance ou vous avez fait vos preuves de patriotisme, de ténacité, et de courage, je vous demande d'en conserver intact le magnifique esprit de foi.

    Gardez aussi votre âme ardente et jeune, impatiente de combattre à nouveau.

    Ceci est indispensable.Mais il vous faut de plus acquérir rapidement l'instruction militaire essentielle, sans laquelle vous ne sauriez affronter avec succès les difficultés du combat moderne, quelque soit votre expérience de guérilla.

    Pour cela, travailler dur, sans perdre de temps.

    Chacun à notre place, avec application et conscience, avec bonne volonté, efforçons-nous de bien nous préparer au quadruple point de vue, physique, technique, tactique et moral.

    Alors, surs de nous, instruits, disciplinés, résolus, ayant une confiance absolue les uns dans les autres, nous ne formerons face à l'ennemi, qu'un seul bloc d'amis solidement et loyalement unis.

    Sans distinctions d'opinions religieuses ou politiques, sachant élever sans arrière pensée, l'image de la Patrie au dessus de nos divisions anciennes, et de nos divergences d'idées, nous entrerons à notre tour dans la carrière avec l'ambition d'égaler nos aînés, la volonté farouche de vaincre et avec l'espoir que nos efforts et de nos sacrifices naisse enfin une France Nouvelle, LIBRE, FORTE, FRATERNELLE et HEUREUSE.

    Allons, Haut les Coeurs, voici l'heure de la REVANCHE et du RENOUVEAU.

    Rennes le 22 Novembre 1944

    Le Lieutenant-Colonel DURANTHON, Commandant le 41ème Régiment d'Infanterie.

    Signé: DURANTHON.

    Source: SHD - Document relevé le 30 octobre 2015.

     

     

     

    « Le 41è Régiment d'infanterie de 1944 . . . (Saint-Marcel)L'entre deux guerres. »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :